Au-delà des obligations légales de publication d’une note et de calcul de l’index, l’index peut devenir un réel outil de communication RH valorisant la marque de l’employeur lors des recrutements.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui obtient une note « honorable ». Elle pourrait publier cette note lorsqu’elle présente ses activités dans ses offres d’emploi. Elle verrait ainsi le nombre de candidats qui répondent à ses différentes offres augmenter.

Ceci permettrait à la fois d’accroître le vivier de candidats, et aussi d’attirer les candidats(es) intéressés par le fait que le poste à pourvoir assure une véritable égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Pour les entreprises qui obtiennent une moins bonne note à l’index, elles devront déterminer l’indicateur qui tire la note de l’index vers le bas et ajuster en conséquence leur politique de rémunération.

Prenons pour exemple une entreprise où l’écart serait en faveur des hommes sur l’indicateur 1. L’écart s’expliquant au niveau du salaire de base, dès lors qu’une femme est sur le point d’être recrutée, la proposition salariale devra en tenir compte pour y remédier.

Enfin, si l’index nous aide à développer l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, il peut aussi contribuer à avoir une politique de recrutement basée sur les compétences, sans considération du sexe des candidats mais dans un souci d’équilibre et de diversité.

Par Alixio

Partagez :